2 commentaires
Lieu restaurant toutes les couleurs

Le lieu

Toutes les couleurs a ouvert le 1er avril 2006 (et ce n’est pas un poisson d’avril) au cœur des pentes du quartier de la Croix-Rousse. Pour vous y rendre, il vous faudra faire un peu d’exercice qui vous ouvrira l’appétit et vous fera découvrir un très chouette quartier de Lyon par la même occasion. Le restaurant est certifié 100 % bio et sous mention Nature & Progrès (marque associative privée en agro-écologie gérée par la fédération du même nom). Les farines sont moulues sur place, les desserts sont souvent sans sucres dits « rapides » et les plats sont sans gluten. Vous connaissez maintenant le lieu, place à la carte !

La carte

Une carte courte avec des propositions variées, au menu et à la carte, pour tous les goûts et tous les budgets. Un menu découverte à 25€ qui change chaque semaine (entrée-plat-dessert / chaque élément disponible seul à la carte), un menu spécial midi à 17,90€ (entrée-plat-dessert / uniquement le midi en semaine / possibilité de choisir entrée-plat ou plat-dessert), l’assiette Toutes les couleurs (19€) et l’assiette crudivore (20€).

J’ai choisi le menu Découverte. Le cadre est posé, c’est le moment de se mettre à table 😉

À table !

Entrée restaurant toutes les couleurs

On débute par un carpaccio de pamplemousse et betterave marinée (au gingembre ?), noix de cajou grillées en entrée. Il y a un joli contraste entre les textures de la betterave et des noix de cajou (croquante) et celle du pamplemousse (souple). Les graines germées d’alfalfa apportent une belle fraîcheur à l’ensemble du plat, tout comme le basilic frais. Ce dernier explose en bouche et équilibre bien l’assaisonnement de l’assiette. Un seul bémol à relever : l’acidité puissante du pamplemousse qui prend un peu le pas sur les autres ingrédients. Il faudrait qu’il soit moins important en quantité et ce serait parfait !

Au final une belle assiette à la saveur acidulée pour débuter le repas. On passe à la suite !

Plat restaurant toutes les couleurs

Le plat est un phô (bouillon vietnamien) au riz basmati/champignons shiitaké/tempeh fumé/navets/asperges de la Drôme/potiron/coriandre, aneth et estragon frais/betterave, carotte, fenouil cru.

La recherche de textures entrevue à l’entrée donne ici sa pleine mesure. Les billes de potiron et de navet contrastent avec les légumes crus croquants. Les herbes aromatiques viennent exhaler les saveurs des éléments du bouillon. Par contre il faut mélanger ces aromates au bouillon, sinon le parfum du plat sera assez neutre. Il y a aussi une saveur miroir intéressante entre les shiitaké et le riz, révélée avec cette texture gluante qui renforce ce goût savoureux.

Petite déception sur le tempeh fumé qui ne semble pas avoir trouvé sa place et il n’y a qu’une seule asperge à se mettre sous la dent. Mais cela ne vient pas entacher cette belle assiette, pleine de parfum, de saveurs et de textures, qui procure beaucoup de plaisir en bouche !

Dessert restaurant toutes les couleurs

Et pour finir voilà le dessert : une tartelette crue pamplemousse (le retour !), banane séchée, graines de chia avec un fond datte-noisette. Gros coup de cœur sur la pâte faite maison : noix de coco râpée, dattes et noisettes. Un trio qui fonctionne parfaitement !

Le chocolat autour de la tarte apporte une saveur sympa. La fleur de pêche au sirop vient adoucir l’acidité du pamplemousse, que l’on retrouve dans le même rôle délicat qu’à l’entrée. Il gagnerait à être moins présent en quantité. Enfin, la banane séchée se retrouve un peu noyée au milieu de toutes ces saveurs très marquées, et on ne la distingue pas vraiment.

Le repas se finit tout de même sur une bonne note sucrée, malgré ces quelques petits bémols.


Les plus

La recherche de textures et de saveurs dans chaque plat
L’assaisonnement juste des assiettes
Utilisation audacieuse de produits peu proposés ailleurs (pamplemousse, estragon)
Démarche de restauration engagée (mention Nature & Progrès, plats sans gluten, farines maison)

Les moins

Utilisation mal maîtrisée du pamplemousse
Saveur de certains produits ne ressort pas dans le plat (tempeh fumé, banane séchée pour le dessert)

Verdict

icône toqueicône toqueicône toqueicône toqueicône toque transparent

Grâce à l’utilisation de produits singuliers associée à la recherche de textures et de saveurs dans chaque plat, Toutes les couleurs fait voyager nos sens et on en redemande. Le choix d’une restauration engagée complète ce joli tableau. Pousser la porte de ce restaurant c’est aussi soutenir ce genre de démarche, alors courez goûter cette cuisine simple et inventive. Vous en verrez de…toutes les couleurs 😉

Carte d’identité

  • Restaurant Toutes les couleurs / 04 72 00 03 95
  • 26 rue Imbert Colomès – 69001 LYON
  • Ouvert du mardi au samedi (déjeuner) et du vendredi au samedi (dîner)
  • http://www.touteslescouleurs.fr/

Quelles sont vos impressions après avoir testé cette adresse ?

2 Commentaires

Laisser un commentaire